Télécharger le Manuel complet

Retourner au sommaire

Télécharger ce chapitre en PDF

glossaire

Les définitions succinctes, présentées dans ce glossaire, sont, en grande partie, tirées des chapitres du Manuel. Elles sont en harmonie avec les références relatives au Processus de Bologne.

A

  • Accompagnement pédagogique : Cheminement avec une personne en formation dans son processus d’apprentissage, lui fournissant un cadre de référence et d’action vers sa réussite.
  • Accompagnement des mémoires et des thèses : Processus interactif qui oriente l’étudiant dans son travail de recherche à la lumière des exigences méthodologiques et scientifiques requises.
  • Accompagnement des stages : Processus par lequel un formateur -chargé de stageaccompagne un étudiant dans son apprentissage par la pratique dans une situation contextualisée et authentique ainsi que dans la construction de son profil professionnel.
  • Apprentissage par exploitation de l’erreur : Méthode active d’enseignement qui consiste à utiliser les erreurs faites par les étudiants comme matériel d’enseignement – apprentissage lors des séances de cours.
  • Apprentissage par projet : Réalisation, par l’apprenant, d’une production (actions, maquettes, exposés, posters, films, etc.) permettant de générer un apprentissage.

B

  • Brainstorming : Technique de créativité qui consiste à demander à un groupe d’émettre spontanément leurs idées autour d’une question ou leurs propositions pour résoudre un problème.
  • Briefing : Réunion d’un groupe de travail pour définir les objectifs et les méthodes avant de se lancer dans l’action.

C

  • Compétence : Aptitude à mettre en oeuvre un ensemble organisé de savoirs, de savoirfaire et d’attitudes permettant d’accomplir un certain nombre de tâches.
  • Cours magistral interactif : Méthode comprenant une alternance entre l’enseignement assuré par la parole du maître (cours magistral classique) et l’apprentissage par l’effort individuel ou groupal des étudiants (Interaction étudiants – contenu – enseignant).

D

  • Debriefing : Action de rendre compte, de dresser un bilan critique d’une mission accomplie.
  • Dispositif d’apprentissage numérique : Combinaison entre des activités d’apprentissage et d’accompagnement d’une part et des outils informatiques d’autre part.

E

  • Échelle de Likert : Échelle de jugement par laquelle la personne exprime son degré d’accord ou de désaccord vis-à-vis d’une affirmation. Elle contient en général cinq à sept choix qui permettent de nuancer le degré d’accord.
  • ECOS / Examen clinique objectif structuré : Dispositif d’évaluation conçu pour tester des compétences telles que l’examen clinique, la communication avec le patient, les procédures thérapeutiques, les prescriptions, les manipulations techniques, etc.
  • Étude de cas : Technique décrivant en détail un problème réel, une situation problématique concrète et réaliste, un incident significatif, une situation critique dont l’étude doit déboucher sur un diagnostic ou sur une décision.
  • Évaluation des résultats d’apprentissage : Evaluation qui porte sur les résultats d’un apprentissage, définis en termes de tâches à réaliser, et non sur les moyens ou sur les ressources à mobiliser pour réaliser ces tâches. Cette évaluation se fait à travers une situation contextualisée et qui suppose la mobilisation d’un certain nombre de savoirs et de savoir-faire appris.
  • Exposé : Technique de communication orale qui met en jeu trois facteurs : le sujet, le fil conducteur et l’interaction. Le verbe «exposer» vient étymologiquement du latin exponere et signifie «mettre en vue», «présenter au regard». On ne peut donc pas prétendre «exposer» un sujet si on ne le donne pas à voir, si on ne le montre pas, si on ne capte pas l’attention du public et son écoute.

F

  • Fonction conative de la communication orale : Relative au destinataire ; elle vise à l’impliquer et à retenir son attention.
  • Fonction expressive de la communication orale : Relative à l’émetteur et s’assimile à l’expression des sentiments ; elle permet de révéler l’attitude du sujet envers ce dont il parle.
  • Fonction phatique de la communication orale : Relative au maintien de la communication. Il s’agit de l’usage du langage lorsqu’il sert non plus à communiquer un message mais à maintenir le contact entre deux locuteurs.

G

  • Gestion de classe : Ensemble des actions que l’enseignant met en oeuvre pour établir, maintenir et restaurer un climat de classe favorable à l’apprentissage.

I

  • Intégration: Articulation de plusieurs résultats d’apprentissage complémentaires par le biais d’une production unique.
  • Item : chacune des tâches ou questions du test qui aboutit à l’attribution d’un score.

J

  • Jeu de rôle : Technique qui consiste à interpréter le rôle d’un personnage dans un environnement fictif.

M

  • Métacognition : Analyse de son propre fonctionnement intellectuel. Analyse (ou autoanalyse) des systèmes de traitement de l’information que tout individu met en oeuvre pour apprendre, se souvenir, résoudre des problèmes ou conduire une activité.
  • Méthodes d’enseignement actives : Méthodes qui s’appuient sur des interactions entre les divers partenaires de la relation pédagogique et qui engagent les étudiants dans leur apprentissage.
  • Moodle : Plateforme d’apprentissage en ligne servant à créer des interactions entre enseignants, étudiants ou chercheurs autour de contenus et d’activités pédagogiques.

P

  • Plagiat : Action qui consiste à s’emparer, délibérément ou par omission, des mots ou des idées de quelqu’un d’autre et de les présenter comme siens.
  • Plan de cours : Document qui précise la place de l’unité d’enseignement dans le programme, en lien avec les compétences du programme, les résultats d’apprentissage visés par cette unité, le contenu, les méthodes d’enseignement, les modalités d’évaluation et la bibliographie.
  • Portfolio : Outil qui permet à l’étudiant de réfléchir à ses actions et à ses apprentissages, de conserver des traces de ses apprentissages de manière à témoigner du développement de ses compétences sur la durée de la formation. Il s’agit d’une collection réfléchie de travaux de la part d’un étudiant, d’une sélection qui démontre ses efforts, ses progrès et ses réussites.

R

  • Recherche documentaire : Première étape pour l’exploration d’un sujet. Elle permet de prendre connaissance des informations disponibles sur une thématique, trouver la documentation pertinente, la lire et l’organiser en vue de l’utiliser.
  • Référentiel de compétences : Document qui présente l’ensemble des compétences attendues à l’issue d’une formation. C’est un outil qui sert à préciser, à expliciter, à assurer la cohérence, à évaluer et à améliorer la formation. C’est une boussole, un repère, une référence pour une formation universitaire de qualité.
  • Résultat d’apprentissage niveau programme - RAP : Composante ou dimension relative à une compétence donnée, indiquant les savoirs, savoir-faire et attitudes, selon le niveau de maîtrise attendu.
  • Résultat d’apprentissage niveau unité d’enseignement - RAUE : Ensemble des savoirs, savoir-faire et attitudes attendus à l’issue d’une unité d’enseignement. Ils sont formulés en verbes d’action, centrés sur l’étudiant ils contiennent le niveau de maîtrise requis, ils sont observables et évaluables.

S

  • Simulation : Technique qui consiste à reproduire une situation à partir d’un modèle simplifié mais conforme à la réalité. Dans la simulation, on donne aux participants des rôles avec un scénario précis, des buts à atteindre et des ressources pour y parvenir.
  • Situation-problème : Activité destinée à faire découvrir, par l’étudiant lui-même, des solutions à un problème contextualisé. La résolution du problème suppose le recours à des savoirs et à des savoir-faire, et doit permettre à l’étudiant l’acquisition et la validation de nouveaux apprentissages.
  • Seuil de maîtrise : Niveau d’acquisition attendu d’un résultat d’apprentissage. Il est progressif, allant de l’initiation à la maîtrise.

T

  • Test de concordance de script: Outil qui sert à évaluer un «raisonnement clinique» face à des problèmes complèxes, mal définis et n’ayant pas une seule réponse possible.
  • Travail personnel intégrateur : Pour l’étudiant, il s’agit de produire un travail lui permettant de relier des apprentissages de plusieurs unités d’enseignement complémentaires et d’avoir une approche globale dans le traitement d’une question.
  • Travail en sous-groupes : Méthode collaborative qui consiste à mettre les étudiants en groupes pour atteindre un objectif commun.
  • Tutorat : Accompagnement qui initie les étudiants aux méthodes du travail universitaire, qui leur prodigue des conseils pour s’organiser, qui les aide à intégrer la culture universitaire.