Télécharger le Manuel complet

Retourner au sommaire

Télécharger ce chapitre en PDF

D-6 - Test de concordance de script

1- Qu’est-ce que le test de concordance de script - TCS?

Outil qui sert à évaluer un «raisonnement clinique» face à des problèmes complèxes, mal définis et n’ayant pas une seule réponse possible. Les «cliniciens» sont très souvent confrontés à des problèmes mal définis. Le TCS permet de mesurer la capacité à résoudre ces problèmes.

En situation clinique, les professionnels mobilisent des réseaux de connaissances, appelés «scripts[1]» pour agir: diagnostic, investigation, traitement. Les scripts nécessaires pour résoudre des problèmes mal définis sont différents de ceux utilisés pour résoudre des problèmes types. Ils constituent, au-delà des connaissances techniques, l’essence des professions. (Schön in Charlin & al. (2002))

Le TCS ne se réduit pas aux seules sciences de la santé, mais peut être utilisé dans toute formation qui prépare à la gestion de l’incertitude, de l’urgence, de l’imprévu.

Le TCS s’articule sur trois éléments : (CHARLIN & al. (2005))

1. Le stimulus ou situation susceptible d’être rencontrée par l’étudiant dans sa future pratique professionnelle. Cette situation doit être problématique, même pour un expert. La description ne contient pas toutes les données nécessaires pour résoudre le problème. Plusieurs options de solutions sont possibles.

2. Le recueil des réponses : questionnaire qui propose des choix entre des propositions brèves.

Si vous pensiez à demander ... Et que vous trouvez, suite à un complément d’information, que Demander ce test serait ...
Option 1- Un angioscanner thoracique Un traitement par metformie (Glucophage retard®) Choisir une des réponses proposées dans le libellé
Option 2- Un dosage des D dimères Un cancer de l’ovaire en cours de traitement  
Option 3- Un écho- Dodöpplet veineux Un signe de Homans  

Les réponses sont proposées sur une échelle de Likert[2]

3. L’établissement des scoresconstruit à partir d’opinions convergentes et divergentes, recueillies auprès d’un panel de professionnels, sachant qu’il n’y a pas de réponses type.

2- Pourquoi le test de concordance de script ?

Ce test permet de:

  • Constituer une banque de données autour des pratiques professionnelles (problèmes professionnels et différentes possibilités de les aborder et de les résoudre), utilisable tant dans la formation que dans les évaluations
  • Assurer une interaction entre professionnels et formateurs lors de l’élaboration des données
  • Placer les étudiants dans des situations similaires à la démarche professionnelle réelle
  • Évaluer la capacité à raisonner face à des problèmes complexes qui ne peuvent se résoudre par une simple application de connaissances
  • Garantir une évaluation objective par un examen standardisé

Le TCS offre aux étudiants l’opportunité de :

  • S’exposer à une variété de situations complexes et courantes dans un temps court
  • Mesurer la pertinence de leur raisonnement

3- Comment construire un test de concordance de script ?

La construction d’un TCS se déroule en cinq étapes :

I. Définition du public et des objectifs d’évaluation
  • Evaluer qui? Quels étudiants ? De quel cursus ? Quel niveau de formation ?
  • Évaluer quoi ? Dans quelle(s) discipline(s)? Cours théorique ou stage pratique ? Quel(s) domaine(s) de connaissances, d’habiletés ..., visés? Quel seuil de maîtrise ?
  • Évaluer quand ? À quel moment ?
  • Évaluer, pourquoi?
    • Formative : Pour repérer les lacunes et guider les apprentissages
    • Sommative : Pour déterminer la progression des étudiants
    • Certificative : Pour contribuer à une certification des compétences
II. Recueil des situations professionnelles appropriées
  • Un ou deux enseignants développent ou sélectionnent des situations professionnelles en lien avec les résultats attendus des étudiants de la discipline
  • Pour chaque situation, des informations et du matériel sont fournis.
III. Rédaction des vignettes et des items
  • Les situations sont présentées en vignettes
  • La vignette contient suffisamment d’informations mais pas assez pour que le problème puisse être résolu tel quel, même par un expert du domaine
  • Des items sont proposés portant sur des éléments indépendants les uns des autres

Il est difficile pour les étudiants de répondre à un test constitué d’un seul item par vignette. Trois items par vignette semblent être un nombre satisfaisant.

IV. Mise en forme du test
  • Pas de format unique
  • Intégrer: vignettes, items, échelle de Likert et libellé des valeurs de l’échelle
V. Contrôle de la qualité du test
  • Valider les vignettes par des experts
  • Fixer le nombre d’items et de temps de réflexion par vignette

Les exemples qui suivent montrent des tests avec leurs composantes et selon des formats variés

Test informatisé
Formation de Sages-femmes

Exemple extrait d’un test, de format manuel, destiné à des résidents de radio-oncologie

INSTRUCTIONS
Ce test contient 30 vignettes cliniques de 3 items chacune. 10 vignettes portent sur le traitement de patients atteints de cancer du poumon, 10 sur celui de cancers urologiques et 10 du cancer du sein.
  1. Chacune des vignettes contient des informations générales et incomplètes sur un patient.
  2. Dans la première partie de chaque item, nous vous suggérons une alternative de traitement ou une hypothèse diagnostique plausible : par exemple, à la vignette 1, sous la première colonne, Si vous pensiez à :
VIGNETTE CLINIQUE:
Homme de 56 ans avec néoplasie pulmonaire non à petites cellules T3 N2 au lobe inférieur du poumon droit
Si vous pensiez à... et que le patient rapporte, ou que vous trouvez à l’examen clinique ou au bilan d’extension, ce traitement devient...

Cochez la réponse adéquate
A. Un traitement de chimio et de radiothérapie à dose radicale Un ganglion sus- claviculaire droit de 2.5 cm -2   -1   0   1   +2
B. Un traitement de chimio et de radiothérapie à dose radicale Un épanchement pleural malin à droite -2   -1   0   1   +2
C. Un traitement de chimio et de radiothérapie à dose radicale Un syndrome de la veine cave supérieure -2   -1   0   1   +2
-2 contre-indiqué, -1 moins indiqué,
0 ça ne change rien,
+1 un peu plus indiqué, +2 beaucoup plus indiqué
  • Dans la 2ème colonne, une information additionnelle sur le patient vous est fournie. Ce que l’on cherche à savoir, c’est de quelle façon cette nouvelle information influencera l’alternative de traitement ou l’hypothèse initialement considérée (dans la première colonne). Par exemple, si vous pensiez délivrer à cet homme un traitement combiné de chimio et de radiothérapie et que vous trouvez une adénopathie sus claviculaire droite à l’examen clinique, il se peut que votre opinion soit modifiée.
  • Une échelle de Likert est fournie au bas de chaque vignette. Vous encerclez la réponse qui correspond le plus à votre opinion.
  • Chaque item est traité en fonction de la vignette. Il est indépendant du contenu des autres. Par exemple, dans la vignette ci-dessus, l’homme correspondant à l’item B n’a pas le ganglion sus-claviculaire de celui de l’item précédent.

5- Pour en savoir plus

  • CHARLIN B., GAGNON, R., KAZI-TANI, D., THIVIERGE, R. (2005). Le Test de concordance comme outil d’évaluation en ligne du raisonnement des professionnels en situation d’incertitude. Revue internationale des technologies en pédagogie universitaire, 2(1), 22-27. HAL Id: edutice-00138082.
    https://edutice.archives-ouvertes.fr/edutice-00138082
  • CHARLIN B., GAGNON R., SIBERT L., VAN DER VLEUTEN C. (2002). Le Test de concordance de script, un instrument d’évaluation du raisonnement clinique. Pédagogie Médicale, 3, 135-144
    http://www.pedagogie-medicale.org ou http://dx.doi.org/10.1051/pmed:2002022
  • DEMEESTER A. (2004). Évaluation du raisonnement clinique des étudiants sages-femmes par le test de concordance de script. Mémoire de maîtrise inédit, Université de Bobigny, Paris, France.
  • DIONNE E. & SIMÕES FORTE L.A. (2012). Le Test de jugement professionnel en évaluation des apprentissages (tjpea) : un outil visant à mesurer des compétences avec des télévoteurs. http://2012.ticeducation.org/files/actes/64.pdf
  • GIET D., MASSART, V. GAGNON, R., & CHARLIN, B. (2013). Le Test de concordance de script en 20 questions. Pédagogie Médicale, 14 (1), 39–48
  • LAMIA, B. & SITBON, O. (2006). Évaluation du raisonnement et de la compétence clinique par le test de concordance de script. Mémoire de DIU de pédagogie médicale inédit, Université de Paris V, VI, XI, XII, France.
  • PELACCIA, T., TARDIF, J.,TRIBY, E., AMMIRATI, C.,BERTRAND, C.,DORY, V., & CHARLIN B. (2014). How and When Do Expert Emergency Physicians Generate and Evaluate Diagnostic Hypotheses? American College of Emergency Physicians. Ann Emerg Med, 64,575-585
  • PIETREMENT, C. (2013). États des lieux de l’utilisation des Tests de Concordance de Script pour l’évaluation des étudiants en deuxiéme cycle des études médicales en France, Mémoire de DIU de pédagogie médicale inédit, Université de Paris V, VI, XI, XII, France.

Nayla DOUGHANE
2014

1- Voir Glossaire
2- C’est une échelle par laquelle la personne exprime son degré d’accord ou de désaccord vis-à-vis d’une affirmation. Elle contient en général cinq ou sept choix qui permettent de nuancer le degré d’accord. Les énoncés sont :

  1. Pas du tout d’accord
  2. Pas d’accord
  3. Ni en désaccord ni d’accord
  4. D’accord
  5. Tout à fait d’accord