Télécharger le Manuel complet

Retourner au sommaire

Télécharger ce chapitre en PDF

b-14 - la classe inversée ou flipped classroom

1- Qu’est-ce que la classe inversée ?

Dans la classe inversée, l’enseignant propose à l’étudiant d’exploiter les ressources pédagogiques à la maison (séances de cours de l’enseignant filmées, adresses de sites web, ressources documentaires en lignes, autres vidéos, etc.) pour revenir s’approprier ces ressources, en classe (exercices d’exploration et d’application, travail de groupe, gestion de mini-projets, etc.).

« La classe inversée est une séquence pédagogique de type hybride dans laquelle l’enseignant met à profit les technologies numériques (par exemple une séquence vidéo) pour rendre les concepts et les connaissances accessibles aux étudiants selon leurs besoins et disponibilités en dehors des heures de classe. En classe, l’étudiant est placé dans des situations d’apprentissage actif et l’enseignant joue un rôle pédagogique de médiateur et de coach ». Nizet et Myer (2014)

Cette méthode se décline en deux volets :

  • En classe : des activités d’apprentissage en groupe fondées sur l’interaction entre pairs, en vue de favoriser la co-construction/co-élaboration
  • Hors classe (à distance) grâce aux TIC: individuellement, une acquisition des connaissances de cours par groupes, des travaux de co-élaboration/co-construction à travers de (petits) projets pédagogiques interactifs

Cette méthode d’enseignement inverse celle qu’on qualifie d’enseignement traditionnel :

Enseignement traditionnel Enseignement par classe inversée
En classe Approche transmissive ou interactive pour « expliquer » le cours Hors classe Les étudiants s’approprient le contenu du savoir à travers des vidéos et des ressources
Hors classe Les étudiants vérifient si le savoir est acquis par la résolution d’exercices En classe Les enseignants proposent des activités et des exercices à réaliser en groupes

Marcel Lebrun distingue trois types de classes inversées :

Type de classe inversée Hors de la classe
À distance
En classe
En présentiel
Type 1 :
Le thème d’abord, l’application ensuite
Prendre connaissance du contenu, à travers des textes, des vidéos, des sites, etc.

L’enseignant fait la recherche et prépare les ressources
Exercices supervisés, travaux pratiques, résolution de situations-problèmes, etc.

L’étudiant applique et s’approprie les concepts
Type 2 :
Contextes et sens d’abord, modélisation ensuite
Explorer les contextes, chercher les ressources, préparer une présentation, une activité d’apprentissage pour les autres, etc.

L’étudiant fait la recherche et trouve les ressources que l’enseignant valide
Analyse, synthèse, critique, créativité, débats, travaux de groupes, etc.




L’étudiant applique et s’approprie les concepts
Type 3 :
Contextualisation, décontextualisation, recontextualisation

Approche mixte
Explorer et prendre connaissance du contenu

L’enseignant fait la recherche et prépare les ressources
Et
L’étudiant approfondit la recherche et trouve d’autres ressources
Exercices, Analyse, synthèse, critique, créativité, débats, travaux de groupes, etc.


L’étudiant applique et s’approprie les concepts

2- Pourquoi la classe inversée ?

Pour...

  • Rendre l’étudiant acteur de son apprentissage et le motiver
  • Donner du sens aux concepts enseignés
  • Développer des compétences de communication, de recherche, d’autonomie et de travail coopératif chez l’étudiant
  • Être à jour au niveau des concepts enseignés
  • Profiter de manière efficace du numérique et des ressources électroniques
  • Établir un rapport vivant avec la matière enseignée
  • Apprendre à gérer le temps
  • Procéder à temps aux remédiations ou régulations nécessaires

3- Comment procéder?

  • Temps 1 :
L’enseignant fait sa recherche pour trouver une séquence vidéo, un article, un blog, bref des ressources (de préférence électroniques) autour du chapitre qu’il compte « enseigner ». Il peut même se filmer en train de faire cours (dans une classe vide). Il envoie les ressources aux étudiants et/ou les dépose sur une plateforme. Il peut également envoyer aux étudiants des questions, un QCM ou une fiche d’exploitation des ressources
  • Temps 2 :
En dehors de la classe, les étudiants exploitent les ressources proposées par l’enseignant, font de la recherche pour aller plus loin et préparent leur intervention en classe. Le résultat peut être déposé sur une plateforme, ainsi que des opinions, des commentaires et des questions
  • Temps 3 :
En classe, les étudiants travaillent de préférence en sous-groupes pour effectuer des exercices, débattre du sujet, faire des exposés, réaliser une carte conceptuelle, faire des mini-colloques, critiquer, argumenter, poser des questions, etc.

4- Quelles précautions prendre ?

  • Ne pas réduire la classe inversée au visionnement de vidéos chez soi avec des exercices en classe
  • Choisir des ressources électroniques de taille réduite et accessibles d’un point de vue conceptuel
  • Planifier la séance d’exploitation des ressources en classe « séance retour », de manière
    active : travail de groupes, débat, exposé, etc
  • Évaluer de manière innovante : évaluer les productions, la communication, le travail de groupes, etc. et non seulement les connaissances

5- Pour en savoir plus

  • Dumont, A. & Berthiaume, D. (2016). La pédagogie inversée, Bruxelles : Deboeck.
  • Lebrun, M. & De Ketele, JM. (2007). Théories et méthodes pédagogiques pour enseigner et apprendre : Quelle place pour les TIC dans l’éducation ? Bruxelles : Deboeck.
  • Lebrun, M. (2016). Classes inversées : Enseigner et apprendre à l’endroit ! Paris : Broché.
  • Lebrun, M. [Billet de blogue]. Disponible sur : http://lebrunremy.be/WordPress/
  • Doceri. (2013, avril 16). La classe inversée. [Vidéo en ligne]. Disponible sur : https://www.youtube.com/watch?v=1_3_QGPyVCQ
  • Roques, S. (2014, juin 16). Bref historique de la classe inversée. [Vidéo en ligne]. Disponible sur : https://www.youtube.com/watch?v=hQtj69rZT0k

Fadi El Hage
2017