Télécharger le Manuel complet

Retourner au sommaire

Télécharger ce chapitre en PDF

A-3 - ÉLABORATION DU PLAN D’UNE UNITÉ D’ENSEIGNEMENT[1] / PLAN DE COURS[2]

1- Qu’est-ce que le plan d’une unité d’enseignement (UE) ?

    C’est un document qui précise :
  • La place de l’unité d’enseignement dans le programme, en lien avec les compétences du programme ciblées
  • Les résultats d’apprentissage visés par cette unité d’enseignement
  • Les méthodes d’enseignement
  • Les modalités d’évaluation
  • La bibliographie
  • L’étudiant est le premier interlocuteur visé dans un plan d’une UE.[3].

2- Comment le structurer ?

Le plan d’une unité d’enseignement contient les rubriques ci-dessous :

I. Informations générales relatives à l’UE

    Cette rubrique porte sur des données factuelles, notamment :
  • Le nombre de crédits
  • La langue d’enseignement
  • ………
II. Présentation de l’UE

Cette section situe l’unité d’enseignement dans l’ensemble du programme. Elle devrait répondre à la question suivante : Quelle est la contribution de cette unité d’enseignement dans le développement des compétences visées par le programme ? Elle signale, au besoin, les prérequis nécessaires.

III. Résultats d’apprentissage de l’UE - RAUE

Dans cette section sont précisés les résultats d’apprentissage ciblés par cette unité d’enseignement.

    L’énoncé d’un résultat d’apprentissage contient 3 éléments :
  • Un sujet : l’étudiant
  • Un verbe d’action évaluable qui décrit le comportement attendu chez l’étudiant
  • Un contenu, objet de l’apprentissage

Les résultats d’apprentissage sont centrés sur ce que l’étudiant doit acquérir et non sur ce que l’enseignant souhaite faire.
L’enseignant définit les résultats d’apprentissage qui seront effectivement évalués lors de la validation des crédits de l’UE.
Un résultat d’apprentissage peut être couvert par une ou plusieurs séances de cours.

IV. Séances, contenu et méthodes

Cette section doit permettre à l’étudiant de connaitre le contenu et le déroulement des activités d’enseignement-apprentissage qui assureront l’atteinte des résultats d’apprentissage visés.

V. Évaluation des acquis

Cette section présente les modalités et les critères d’évaluation des acquis des étudiants, ainsi que la pondération dans la note finale.
Elle doit permettre à l’étudiant d’établir des liens entre l’évaluation et les résultats d’apprentissage.

VI. Bibliographie

La bibliographie met en évidence les écrits les plus importants relatifs au domaine, compte tenu du niveau de formation de l’étudiant. Elle signale les lectures fortement conseillées ainsi que les lectures complémentaires, et inclut des publications numériques.

PROPOSITION D’UN FORMAT PLAN D’UNE UNITE D’ENSEIGNEMENT
INFORMATIONS GÉNÉRALES
Faculté :
Département :
Intitulé :
Code :
Semestre :
Nombre de Crédits :
Langue d’enseignement :
Prérequis :
Horaire :
Salle :
Enseignant(e) :
Téléphone :
Courriel :
Adresse bureau :
Heures de visites :
INFORMATIONS GÉNÉRALES
Positionnement de l’UE :
  • Place de l’UE dans le cursus : LMD
  • UE obligatoire/optionnelle…
Lien avec le référentiel de compétences / les résultats d’apprentissage programme :
Elle contribue au développement de quelle (s) compétence (s)/Résultat (s) d’apprentissage niveau programme

Objectif général ou finalité :
  • Montrant l’utilité/l’usage final que l’étudiant fera des acquis
  • Centrée sur l’étudiant
RÉSULTATS D’APPRENTISSAGE- RAUE
(Savoirs, savoir-faire, attitudes)
À la fin du cours, l’étudiant doit être en mesure de :
  1. Formuler des questions de recherche …
  2. Appliquer des standards …
CONTENU, MÉTHODES ET SÉANCES
Résultats d’apprentissage Séances Contenu Méthodes d’enseignement
RAUE1      
  
... 
RAUE1      
MODALITÉS D’ÉVALUATION
TYPE D’ÉVALUATION CRITÈRES ET BARÈME
   
RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
   
Exemples de plans d’unités d’enseignement revisités

En sciences humaines :

Le Liban au XIXème siècle
Carla EDDé - FLSH

Rubrique I : Présentation de l’UE

Ancienne formulation

Réflexion sur le passé, et plus encore, sur le présent du passé ou la genèse du Liban contemporain dans son fonctionnement politique et ses codes socio-culturels.
Le confessionnalisme ou la transformation des groupes religieux en communautés politiques «modernes», processus qui se situe, hier comme aujourd’hui, au croisement des dynamiques internes (libanaises et ottomanes au XIXème siècle), et de l’ingérence étrangère ; la construction d’une «entité libanaise», atouts et handicaps, acquis et limites.

Nouvelle formulation

Cette unité d’enseignement s’inscrit dans la Licence en histoire – relations internationales. Adressée aux étudiants du Département d’histoire, elle est ouverte à tous les étudiants de l’Université.
Elle permet à l’étudiant d’analyser les mutations de la société libanaise au XIXème siècle, au croisement des dynamiques locales, régionales et internationales, qui voient la transformation des groupes religieux en communautés politiques «modernes», soit la genèse du confessionnalisme dans son acception actuelle.
Interrogeant la genèse du Liban contemporain, elle constitue donc une réflexion guidée sur le passé, et plus encore, sur le présent du passé.

Rubriques III & IV : RAUE & Contenu, séances et méthodes

Ancienne présentation (Extrait)

  1. Les territoires «libanais» au début du XIXème siècle
    - Le milieu et les hommes
    - Le «Liban» dans l’organisation politique ottomane
    - Le cas de l’émirat du Mont-Liban
  2. Les bouleversements au sein de l’émirat
    - La croissance démographique différentielle et les premières ‘ammiyya
    - La centralisation sous Bashir II Chehab
  3. L’internationalisation du devenir du «Liban»...
    - L’occupation égyptienne de la «Syrie»
    - L’expédition anglo-ottomane et la double qaem-maqamiyya...

Pour conclure : le renouveau culturel à la veille de la Grande Guerre, Les communautés: histoire, mythes fondateurs et projets politiques moderne

Nouvelle présentation et formulation (Extrait)

RAUE CONTENU Méthodes
- Analyser les atouts et contraintes du territoire libanais, soit l’espace et les hommes, leur évolution au XIXème siècle et la pertinence de ces données aujourd’hui
Séances : 1-2
I. Les territoires «libanais» au début du XIXème siècle
  • Le milieu et les hommes
  • Documents cartographiques muets à remplir et à croiser avec des documents iconographiques (PP)
  • Discussion et synthèse
- Schématiser la structuration de la société libanaise v. 1800.
- Schématiser la structuration les bases de la structuration sociale dans le monde traditionnel
- Définir et interpréter le confessionnalisme
Séances : 3-4
...
  • Le «Liban» dans l’organisation politique ottomane
  • Le cas de l’émirat du Mont-Liban
  • Situation problème: manifestation place Sassine en 2013 lors de la projection du film Fatih à Beyrouth et son interdiction

Modalité d’évaluation revisitée

À partir des cartes travaillées dans le cours : Repérer les « nouvelles » zones mixtes et formuler des hypothèses sur le renouveau de la cohabitation et de la rivalité entre les groupes religieux.

À partir de cartes des zones d’implantation des missions étrangères (phénomène peu cartographié, donc de telles cartes seront difficiles à trouver, on pourra donc en construire quelques-unes incomplètes, ayant une valeur illustrative plus que systématique): Formuler des hypothèses sur l’ingérence étrangère et son impact différentiel sur les différents groupes religieux et les conséquences sur leurs relations.

À partir des cartes des empires ayant gouverné la région et en particulier du dernier d’entre eux, l’Empire ottoman, ainsi que de cartes du peuplement du Moyen-Orient, du Proche-Orient et du « Liban » aux XI, XIV, XVIIIème et XXème siècles : Formuler des hypothèses sur les projets politiques modernes - dans leur dimension territoriale en particulier - qui émergent à la veille de la Première Guerre mondiale, en tenant compte de l’Histoire, et notamment des zones d’implantation historiques des communautés religieuses historiques et de leur « coexistence » dans le territoire concerné - aux échelles du Moyen-Orient, du Proche-Orient et du Liban.

En sciences sociales :

 Économie du développement
Nisrine SAADÉ - FSE

I : Présentation de l’UE

Ancienne formulation

Ce cours est une introduction à l’économie du développement, .... L’objectif de ce cours est de fournir un aperçu complet de ce domaine en adoptant une approche conceptuelle, théorique ainsi que pratique.
Ainsi les étudiants, à la fin de ce cours, devraient être en mesure de comprendre et d’analyser les causes et les conséquences des différents modèles de développement économique. On tentera d’identifier les majeures barrières et les conditions préalables au développement.
Le cours présente les différentes théories de l’économie du développement ainsi que les différentes nouvelles visions et paradigmes de développement. Des études de cas de pays qui manifestent toujours des déficiences à échelles différentes sont présentées tout au long du cours.

Nouvelle formulation

Cette unité d’enseignement est une introduction à l’économie du développement qui étudie la transformation économique de pays à faible revenu. Il fournit un aperçu complet de ce domaine en adoptant une approche conceptuelle, théorique et pratique.
Elle s’inscrit dans une compétence globale : analyser les données socio-économiques d’un pays et interpréter leur évolution.
Les étudiants devraient être en mesure d’analyser les causes et les conséquences des différents modèles de développement économique et de fournir des réponses à des questions comme:

  • Pourquoi les pays pauvres souffrent-ils d’obstacles au développement?
  • Quelles sont les politiques de développement qui peuvent les aider à sortir de la pauvreté?

III & IV : RAUE & Contenu. Méthodes. Séances.

Ancienne présentation (Extrait)

  1. Sous développement et développement
    1. L’Économie du développement ...
    2. Les caractéristiques du sous-développement ...
      • Croissance vs Développement
      • ...

Nouvelle présentation et formulation (Extrait)

RAUE CONTENU Méthodes
  • Définir les questions principales de l’économie du développement
  • Identifier les critères de diversité des pays en développement
Séances : 1
  1. L’Économie du développement
    • Les grandes questions de l’économie du développement
  • Magistral interactif (power point)
  • Travail sur document en classe
  • Différencier la croissance économique du développement économique
  • Détecter les traits relatifs au sous-développement d’un pays et les indicateurs de développement
  • Calculer et interpréter l’indice de développement humain d’un pays en se basant sur les données pertinentes
Séances : 2-4
  1. Les caractéristiques du sous-développement
    • Croissance vs Développement
    • Indicateurs de développement
    • Traits dominants du sous-développement
    • Indicateurs du Développement Humain IDH
  • Magistral interactif (power point)
  • Travail de groupe à partir de textes lus au préalable par les étudiants Mise en commun

Modalité d’évaluation revisitée

 Ancienne modalité d’évaluation  Modalité d’évaluation revisitée
    Question 3 : (3 points)
  • Expliquez pourquoi et comment le secteur agricole joue un rôle important dans le processus de développement économique
  • Question 4 : (4 points)
  • Expliquez en quoi la politique commerciale d’un pays peut être un outil de développement
  • Question 5 : (3 points)
  • « Les stratégies de développement autocentré ou de développement extraverti ne doivent pas être opposées l’une à l’autre d’une manière trop simpliste. Au-delà de leurs différences, elles se retrouvent autour de plusieurs points communs ». Commentez
    (Partant d’une situation problème détaillée) :
    Vous êtes l’économiste assistant du PDG de la British Industry Co., multinationale britannique spécialisé dans l’agroalimentaire, et envisageant un investissement majeur de création de filiale au Bolirivo, pays pauvre d’Amérique latine. …Durant les 15 dernières années, le pays a souffert de conflits et de perturbations menées par une guérilla sécessionniste. Un accord de cessez-lefeu a été obtenu mais il est appliqué de façon aléatoire (…)
  • Votre patron vous demande une étude sur le développement humain de Bolirivo. Calculez l’indice de développement humain du pays et interprétez le résultat dans un texte où vous présentez la situation du pays au niveau «développement économique»
  • Un rapport interne de la Banque Interbritannique, met en doute les bénéfices de l’investissement pour l’économie nationale bolirivienne. Son argumentation est fondée sur la théorie de la domination néomarxiste
    Rédigez un texte dans lequel vous critiquerez cette théorie et démontrerez les effets bénéfiques de l’investissement de la multinationale pour le pays

Un ensemble d’exemples, par champ disciplinaire, figure dans l’Annexe de ce chapitre.

3- Pour en savoir plus

    Ouvrages
  • AYLWIN, U. (1994). Petit guide pédagogique. Association québécoise de pédagogie collégiale, Montréal.
  • BERTHIAUME D., REGE COLET N. (2013). La Pédagogie de l’enseignement supérieur : repères théoriques et applications pratiques. Tome 1. Enseigner au supérieur. Éditions Peter Lang.
  • BLOOM, B. S. (1969). Taxonomie des objectifs pédagogiques. Tome 1 (le domaine cognitif). Montréal, Éducation nouvelle.
  • CEFES. (2001). Élaborer un plan de cours. Atelier préparé par Marie Routhier, Centre d’études et de formation en enseignement supérieur, Université de Montréal.
  • CHAMBERLAND, G., LAVOIE L. et MARQUIS D. (2000) . 20 formules pédagogiques. Presses de l’Université du Québec, Sainte-Foy, Québec.
  • FACULTÉ DE L’ÉDUCATION PERMANENTE. (2003). Balises pour l’élaboration d’un plan de cours. Université de Montréal, Mars.
  • FONTAINE, France (1989). Le Plan de cours. Service pédagogique, Université de Montréal.
  • GRIPU. (1993). Guide pédagogique à l’intention des professeurs, superviseurs de stages et chargés de cours en formation des maîtres. Groupe de recherche interdisciplinaire en pédagogie universitaire, Faculté des sciences de l’éducation, Université de Montréal
  • GUITTET A. (1995). Développer les compétences. Par une ingénierie de la formation. ESF Éditeur. 1ère édition.
  • JEWETT, T. (1971). dans R. Legendre (1993), Dictionnaire actuel de l’éducation. 2ème édition, Guérin, éditeur limité.
  • KRATHWOHL, D. R., B. S. BLOOM et B. B. MASIA. (1970). Taxonomie des objectifs pédagogiques. Tome 2 (le domaine affectif). Éducation nouvelle.
  • LASNIER, François. (2000). Réussir la formation par compétences. Guérin, Montréal.
  • MUCCHIELLI R. (1994). Les Méthodes actives dans la pédagogie des adultes. ESF Éditeur. 8ème édition.
  • PRÉGENT, R. (1990). La Préparation d’un cours. Connaissances de base utiles aux professeurs et chargés de cours. Éditions de l’École Polytechnique de Montréal, Montréal.
  • PRÉGENT R., BERNARD H. et KOZANITIS A. (2009). Enseigner à l’université dans une approche programme. Guide à l’intention des nouveaux professeurs et chargés de cours. Presses internationales. Polytechnique.

Nada MOGHAIZEL-NASR et Rima MAWAD
2017

1-Proposition rédigée par Nada Moghaizel-Nasr et Rima Mawad, en concertation avec Jean-Marie De Ketele, à partir du document rédigé par Jacques Tardif, suite au Séminaire tenu à l’USJ, en avril 2013
2-Depuis 2015-2016 le mot «cours» est remplacé par «unité d’enseignement»
3-Le Centre de formation en enseignement supérieur (CEFES) de l’Université de Montréal insiste sur l’idée suivante : «[…] puisque le plan de cours ne sert pas uniquement à transmettre de l’information sur le cours mais contribue aussi à établir un climat propice à l’apprentissage, le ton adopté revêt une importance certaine. Tentez de rendre votre plan de cours non seulement clair, mais aussi invitant et motivant pour l’étudiant.» Document consulté sur le
site http://www.cefes.umontreal.ca/ressources/guides/Plan_cours/index.htm

Les six niveaux d’habiletés Intellectuelles - adapté de Bloom, B.S. (1969)

1er niveau : reconnaître, se rappeler :

Puiser dans sa mémoire à long terme des données factuelles.

Exemples :
  • Nommer certains événements historiques en les accompagnant des dates
  • Reconnaître et entourer les bonnes réponses

2ème niveau : comprendre :

Démontrer sa compréhension en établissant des liens significatifs entre ce que l’on se rappelle et une nouvelle tâche.

Exemples :
  • Établir des liens entre ce qui est déjà connu et la nouvelle tâche
  • Trouver des exemples (donner un exemple d’oeuvre d’art qui relève du mouvement cubiste
  • Convertir une connaissance d’une forme à une autre
  • Distinguer le vrai du faux (V/F; QCM)
  • Résumer
  • Faire des prédictions simples (Que pourrait-il se passer si l’on changeait cette étape? Cette caractéristique? Cet ingrédient?)
  • Construire des modèles d’organisation de données
  • Faire des comparaisons simples
  • Expliquer les causes et les effets simples

3ème niveau : appliquer :

Appliquer ses connaissances ou sa compréhension à un exercice pratique en transférant une procédure apprise à une tâche familière ou non.

Exemples :
  • Démontrez votre habileté à présenter vos découvertes avec le programme Power Point
  • Trouvez l’origine de ...
  • Cherchez une information sur ...

4ème niveau : analyser :

Fractionner ses connaissances sur un sujet en composantes et démontrer les liens unissant les parties entre elles et avec le tout.

Exemples :
  • Reconnaître l’information la plus pertinente et la plus importante
  • Distinguer les faits des opinions
  • Distinguer les liens de cause à effet les plus complexes
  • Organiser les parties d’un tout en système ou en structure
  • Déterminer les points de vue, les perspectives, les opinions et les intentions sous-jacentes
  • Organiser les données ou l’information en tableaux, diagrammes, cartes d’organisation d’idées ou en les utilisant pour analyser

5ème niveau : évaluer :

Excercer son jugement, détecter les éléments inappropriés et manquant de logique, démontrer son esprit critique.

Exemples :
  • Détecter des faussetés ou des incohérences (Est-ce que les conclusions de cet historien ou homme de science sont logiques, compte tenu de l’information fournie? ou relève-ton des incohérences dans le discours, l’histoire, l’argumentation?)
  • Déterminer les problèmes qui doivent être résolus (Quels sont les problèmes que pourrait causer la surpopulation? Quelles solutions devraient être apportées à cette situation? Pourquoi?)
  • Porter un jugement adéquat sur l’efficacité ou sur la qualité de certains produits, procédures, arguments, modèles, théories, conclusions (Quelle est l’efficacité de ce régime alimentaire? Classez ces arguments du plus fort au plus faible. Évaluez une oeuvre d’art, un essai, une présentation, une performance musicale à l’aide d’une grille de critères.)

6ème niveau : créer :

Niveau le plus complexe et le plus stimulant sur le plan intellectuel.

Exemples :
  • Produire un objet, une idée, une solution ou un processus nouveau ou original résultant d’une approche unique ou d’un regroupement inédit des éléments (le résultat doit répondre à des critères spécifiés à l’avance et aux exigences de la tâche.)
  • Élaborer un plan détaillé, étape par étape, pour produire un objet, un projet, une solution à un problème, un projet de recherche ou un essai, un nouveau jeu (écrire une proposition détaillée pour un projet de technologie ou une oeuvre importante en art visuel; composer une trame musicale pour un film tiré de tel livre; revoir les plans de tel édifice pour le transformer en école; produire un plan détaillé et publier un nouveau type de journal.)